• Le bonheur est dans la paille: L'école Louise Michel au Fort d'Issy

        

    Le bonheur est dans la paille: L'école Louise Michel au Fort d'Issy

         En France, on est toujours un peu frileux pour la botte de paille structurelle, mais la paille en isolation fait des progrès. Un ERP de dimension respectable devrait être inauguré en septembre de cette année. Il s'agit de l'école Louise Michel à Issy-les-Moulineaux, des architectes Sonia Cortesse er Bernard Dufournet. L'architecture est plutôt sobre et élégante, la structure est en bois, et les murs sont bourré de botte de paille.

     

    Le bonheur est dans la paille: L'école Louise Michel au Fort d'Issy

           Du point de vue de l'isolation, l'avantage est évident: Celle-ci fait 36 centimètres d'un matériaux naturelle respirant... est résistant au feu. Economique, la botte de paille est un déchet agricole, bien souvent destiné à être brûlé. Même en comptant le transport, le bilan carbone se retrouve positif, puisque la paille, tout comme le bois, permet de «stocker» une grande quantité de CO2. 

    Le bonheur est dans la paille: L'école Louise Michel au Fort d'Issy

           Test feu du CSTB

     

    Le bonheur est dans la paille: L'école Louise Michel au Fort d'Issy

          Pour plus d'information sur la construction paille, voire le site de Terre Vivante et le réseaux des compaillon, ainsi que l'ouvrage «Petite Botte de Paille» de Bill Steen, Athena Swentzell Stee, et Wayne J.Bingham au Editions Goutte de Sable.

    Le bonheur est dans la paille: L'école Louise Michel au Fort d'Issy

     

           Sous une serre agricole ou dans la Maison des Villes, la paille comme la terre sèche seraient des matériaux privilégiés.


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :