• Littérature de combat

    Littérature de combat   

         J'avais déjà évoqué le Manifeste Negawatt, qui traçait les grandes lignes d'une transition énergétique radicale. Je présente maintenant trois ouvrages interrogeant le concept de croissance, esquissant une transition sociétale, économique et écologique profonde vers un modèle véritablement durable.

     

         Dans un blog a prioris consacré à l'architecture, ces thèmes peuvent paraître un peu hors sujets. Il n'en est rien. L'architecture nous concernant tous, intimement et en permanence, dans nos maisons et nos appartements, dans nos bureaux et nos loisirs, sa prise en mains est un acte profondément politique (au sens noble du terme) et militant. Il s'agit d'accompagner, via le bâti, une évolution sociétale profonde, qui doit nous faire changer de modèle. Ce modèle peut être celui proposé par les ouvrages suivants.  

     

          Littérature de combat  

     

       «Le prix de l'inégalité» de Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, nous montre en quoi l'injustice, produit du capitalisme sauvage, mets en péril notre société. Il montre les conséquences probables, et esquisse un nouveau modèle, moins accès sur la croissance à tous crins, plus juste, plus égalitaire, plus vivable.

     

        

     

     

     

     

     

     

     

          Donella Meadows, Dennis MeadLittérature de combat ows et Jorgen Randers proposent dans «The limits to growth» une simulation dynamique du système Terre/Humanité suivant un axe écologique, économique, démographique et social. Leur démonstration est implacable et fait froid dans le dos. Elle nous force à envisager un virage radical dans la société dans son ensemble, afin d'éviter son effondrement total. Typiquement américain dans leur pragmatisme et une certaine forme d'optimisme, ils proposent une procédure subtile et audacieuse nous permettant de nous en sortir par le haut, à l'horizon  2100.

    Littérature de combat

       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Littérature de combat     Dans «Prospérité sans Croissance» Tim  Jackson montre comment et pourquoi on peut vivre mieux avec moins, validant à sa façon le rapport Meadows.

     

    Littérature de combat

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

         «La Maisons des Villes» est , à mon sens, un système urbain qui s'inscrit pleinement dans les différentes propositions de ces éminents auteurs.


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :