• Quand le bâtiment va, tout va...

     ...Ou pourquoi la Chine va se casser la gueule

        Lorsque j'avais conseillé le blog de Maria et Tony, j'avais évoqué la question de la bulle immobilière espagnole. Le reportage suivant (en anglais) aborde la question de la bulle chinoise: 64 millions d'appartements vides, neuf et hors de prix pour la population locale. Et on continue à construire des villes entières par dizaines, villes qui ne trouveront aucun habitant. Des centres commerciaux gigantesques avec seulement une ou deux boutiques utilisées.... et qui emploient uniquement quelques agents d'entretien.   

       Je pensais que les pieds d'argile du géant chinois étaient faits de corruption, de népotisme, de pollution et de qualité de construction déplorable ( TGV qui déraillent et dont on limite la vitesse, barrages géants qui se fissurent en zone sismique, nuages de fumées jaunes qui étouffent des villes entières, révoltes ouvrières contre des hauts fonctionnaires richissimes ,etc..)  . En fait ils sont faits d'appartements vides !


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Octobre 2012 à 21:32

    Et oui quand le batiment va, tout vas! En ce qui me concerne du moins, et vous?

    2
    OlivierDB Profil de OlivierDB
    Mercredi 3 Octobre 2012 à 10:47

    Certes , mais parfois le marché s'éroule.... Voir l'Espagne par exemple

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :