• Logo Europan

        Hélène et moi avons participé au concours Europan 12.

     

        Ce fut deux mois intenses mais nous avons réussi à finaliser le rendu… une heure avant la fermeture du concours

     

        Je ne peux malheureusement donner aucun détail sur notre travail tant que le jury n’a pas statué.  Nous aurons un retour définitif en décembre au plus tard.

     

        Merci à ceux qui nous ont aidés et supportés.


    votre commentaire
  •  

           Voici trois nouvelles pages de Thira. Les dessins sont toujours d'Hélène Blin et le scénario de moi même.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Saison Brune:  Philippe Squarzoni

     

    Voici un livre fabuleux ! (en attendant la Maison des Villes)  

           Il s'agit d'une superbe BD de Philippe Squarzoni. Contrairement à ce qu'on pourrait penser à la lecture du titre, il ne s'agit pas d'un reportage sur la résurgences des fascismes, mais un ouvrage sur l'évolution du climat et ses conséquences sur notre société libérale et consumériste.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le pavillon, ce rêve dévoyé.

         «Les zones pavillonnaires, affublées à l’occasion du joli nom de lotissement, envahissent inexorablement les abords des villes et des villages, selon un modèle administratif et économique qui, indifféremment du lieu, se reproduit à l’identique. Elles incarnent un idéal et un mode de vie fondés sur l’aliénation désirée. L’obsession de l’hygiène et de la sécurité, le culte de la marchandise et de la propriété privée ont remplacé les solidarités et la culture de résistance des classes populaires. L’expérience de la relation à autrui se réduit au désir mimétique de posséder les mêmes signes de la réussite individuelle. Cet univers, parfaitement structuré, enferme l’imaginaire dans un espace étriqué, accentue le repli sur soi et appauvrit la vie sociale.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •     

    Le bonheur est dans la paille: L'école Louise Michel au Fort d'Issy

         En France, on est toujours un peu frileux pour la botte de paille structurelle, mais la paille en isolation fait des progrès. Un ERP de dimension respectable devrait être inauguré en septembre de cette année. Il s'agit de l'école Louise Michel à Issy-les-Moulineaux, des architectes Sonia Cortesse er Bernard Dufournet. L'architecture est plutôt sobre et élégante, la structure est en bois, et les murs sont bourré de botte de paille.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •       Petite vidéo poétique et triste,  avec en toile de fond une ville merveilleuse et Jule Vernienne qui se révèle êtres un cauchemar, une morale pour tous les urbanistes utopiques ? 

           Une féérie triste de Andrey Shushkov


    votre commentaire
  • Villes volantes, Laurent Chehere et Reinhard Krug.

         Un peu dans la lignée des architectures inventées de Philip Dujardin, voici les bâtiments volants de Laurent Chehere et les villes planantes de Reinhard Krug.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Littérature de combat   

         J'avais déjà évoqué le Manifeste Negawatt, qui traçait les grandes lignes d'une transition énergétique radicale. Je présente maintenant trois ouvrages interrogeant le concept de croissance, esquissant une transition sociétale, économique et écologique profonde vers un modèle véritablement durable.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La maison cachée de Percy&Co

        J'aime beaucoup ce projet de l'agence britannique Piercy&Co. C'est une maison irréelle, une maison de rêve, le repère du méchant de James Bond ou des héros de Bernard Werber, une ancienne forteresse perdue, une cabane inconnue, le dernier endroit où l'on imagine quelqu'un habiter, le cocon protecteur et ses 3 mètres d'épaisseur de murs, un nid douillet et indestructible, permettant l'espionnage d'un paysage sauvage en toute impunité.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •        

    Rêve ou réalité : le travail de Filip Dujardin.

          Les «fictions» du photographe Dujardin sont perturbantes: lisses, dépeuplées, irréelles mais très précisent, désincarnées tellement elles sont réalistes. Naturellement ce sont des photomontages, mais leur ambigüité fait mouche presque à tous les coups: ces bâtiments existent bien un petit peu, non ? A quel point ?

    Lire la suite...


    votre commentaire