•       Quand je parle de maison sous serre agricole, les remarques sont souvent les suivantes : « Et en été ? »,  « Et l'humidité ? », « Le prix ? », « Le sentiment d'enfermement, ça fait bulle non ?» , etc.

           Cette petite vidéo présente un projet réalisé. Elle aborde ces questions, avec le point de vue de l'architecte mais surtout celui de l'habitant.

           Une serre agricole permet de réaliser une maison économique, écologique, grande, en contact avec les éléments, ayant une profusion d'espace intermédiaire permettant une vie semi-extérieur toute l'année. Le chantier est court, et le résultat est à mon sens esthétique.

           Agence: IP Architectes, Nantes

           Bon, en septembre je donnerai du nouveau sur La Maison des Villes, et je ferai une petite pause sur les vidéos...


    votre commentaire
  •  ...Ou pourquoi la Chine va se casser la gueule

        Lorsque j'avais conseillé le blog de Maria et Tony, j'avais évoqué la question de la bulle immobilière espagnole. Le reportage suivant (en anglais) aborde la question de la bulle chinoise: 64 millions d'appartements vides, neuf et hors de prix pour la population locale. Et on continue à construire des villes entières par dizaines, villes qui ne trouveront aucun habitant. Des centres commerciaux gigantesques avec seulement une ou deux boutiques utilisées.... et qui emploient uniquement quelques agents d'entretien.   

       Je pensais que les pieds d'argile du géant chinois étaient faits de corruption, de népotisme, de pollution et de qualité de construction déplorable ( TGV qui déraillent et dont on limite la vitesse, barrages géants qui se fissurent en zone sismique, nuages de fumées jaunes qui étouffent des villes entières, révoltes ouvrières contre des hauts fonctionnaires richissimes ,etc..)  . En fait ils sont faits d'appartements vides !


    2 commentaires
  • Quelques photos…n°6

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Moi, ca me fait rêver. 


    1 commentaire
  •  Logements sociaux en bois, avec serre commune

    Voici quelques images d’un projet de logements sociaux en bois sur lequel j’ai eu l’occasion de travailler à l’ENSTIB. L’originalité de la réponse vient de l’adjonction, entre chaque bloc de logements, d’un espace commun à trois ou quatre appartements. Outre l’avantage thermique de la serre, sur laquelle s’ouvrent de larges baies en bois, l’idée est d’inciter à une vraie vie de voisinage. L’espace de rencontre créé peut être librement investi. Suivant les goûts et l’implication des habitants, des jardins, salles de jeux, salons communs, peuvent être installé, animant le quartier.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Voici une vidéo pour présenter la Maison des Villes. Celle-ci est également disponible directement sur Youtube.

    Vidéo mise à jour le 11/11/15: Version "Permacité"

       

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Petite humeur : 

            Je viens de lire un article sur Architectes, ne cassez rien !

          Je suis en accord total avec ce qui y est dit, et j’attendais depuis longtemps que quelqu’un exprime ce point de vue dans un grand média. Voilà chose faite.             

           « La démolition-reconstruction de logements semble bien souvent constituer le seul horizon des politiques urbaines. Pourtant, raser des barres d’habitations sans envisager leur rénovation pose des problèmes à la fois sociaux et environnementaux. Ce choix ignore une donnée fondamentale : mettre la créativité au service de l’ancien est écologiquement rentable et donne des résultats probants. » 

            Lire la suite sur Le Monde Diplomatique   

     

     

            Par ailleurs, Architectes, ne cassez rien !  publie un terrifiant interview de Dennis Meadows, qui conforte l’article un peu alarmiste que j’avais consacré à l’empreinte écologique.

          Le concept de « développement durable » me semblait déjà quelque peu douteux et je n’utilisais plus la formule, je vais maintenant me méfier du terme de « décroissance » (et seulement du terme, pas du sens) :

            « C’est un terme horrible. Les idées sont bonnes, les perceptions de la réalité qui amènent à vouloir décroître sont excellentes, mais le terme lui-même est un suicide politique, il est totalement négatif. Dennis Meadows

              Lire la suite sur Rue89

     


    votre commentaire
  •   

    "Habiter les squelettes",  par COLOCO

     

         COLOCO est un collectif se consacrant à la recherche urbaine, paysagère et architecturale. Les thème abordés sont la participation et le vivre ensemble, le respect de la nature et l'économie des ressources, l'intervention dans la totalité des milieux  urbains, même les plus inattendus, et la réversibilités des interventions. Coloco fait intervenir des acteurs de toutes disciplines, sur des projets orchestrés par deux architectes, Pablo Georgieff et Nicolas Bonnenfant et par le paysagiste Miguel Georgieff. Coloco a commencé à étudier les «squelette» urbain en 2001.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • La Maison des Villes: Coupe longitudinale sur rue

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Thira, nouvelles planches !

    Lire la suite...


    1 commentaire